L’entretien professionnel de formation : c’est quoi ?

L’entretien professionnel est un élément clé de la gestion des ressources humaines, au sein de votre entreprise. Obligation de l’employeur, qui en bénéficie et en quoi ça consiste, on vous explique tout.

Les obligations de l’employeur
Quelle que soit la taille de l’entreprise, l’entretien professionnel à l’initiative de l’employeur doit être mis en place tous les deux ans.
La loi du 5 septembre 2018 permet une périodicité différente si l’accord collectif d’entreprise ou de branche le prévoit.

Quels risques encourt l’employeur ?
L’absence d’entretien professionnel peut être considéré comme une faute de l’employeur. Lorsqu’au cours des six dernières années le salarié n’a pas bénéficié des entretiens et d’une action de formation non obligatoire, l’employeur doit abonder le compte personnel de formation de 3 000€ pour un salarié à temps complet ou partiel.

Jusqu’au 31 décembre 2020, l’employeur peut justifier ses obligations lorsque le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens prévus et

  • d’une action de formation
  • d’éléments de certification
  • d’une progression salariale ou professionnelle

Un entretien professionnel, dans quel but ?
Nous l’avons dit dans l’introduction : l’entretien professionnel est primordial dans la gestion des ressources humaines. Il concerne les perspectives d’évolution professionnel de vos collaborateurs, en termes de qualification et d’emploi. Cet entretien ne doit pas être confondu avec l’entretien annuel d’évaluation qui permet de faire un bilan de l’année écoulée et de fixer des objectifs.
En premier lieu, il permet de jauger la motivation des équipes, d’identifier les besoins en formation ou en accompagnement. Il est bien entendu question de construire un parcours professionnel et d’accompagner le salarié dans sa gestion. Le collaborateur est donc acteur de son évolution professionnelle.
En amont de l’entretien, le salarié peut recourir à des services de conseil en évolution professionnelle. Ceux-ci sont gratuits et permettent de préparer l’entretien, de faire un point sur ses compétences ou de travailler sur des projets professionnels.
Tous les six ans, cet entretien permet un état des lieux du parcours professionnel du salarié.

Tous les salariés sont-ils concernés ?
Tous les salariés qui ont deux ans d’ancienneté dans l’entreprise sont concerné par l’entretien professionnel, quel que soit leur contrat de travail.
Les intérimaires, les salariés dans le cadre d’une sous-traitance ou les salariés mis à disposition ne sont pas concernés.